Le mariage de Marion et Olivier

Aujourd’hui, on retrouve un mariage chic et élégant. On aime les petits rappels de couleurs sur la tenue des amoureux : le nœud papillon, les chaussures et la couronne de fleurs. Bravo, je dis bravo. Je vous laisse avec la jolie mariée qui se charge de vous raconter cette belle journée. Au passage, félicitations au couple pour leur petit bout qui vient de naître.

-M-

Raconte nous la rencontre :

C’est le 4 mars 2009 que notre amour voit le jour. Ce jour-là, il m’annonce qu’il doit partir dans le Sud de la France à Montélimar pour son travail pendant 2 ans et demi. Nous ne nous sommes pas posé plus de questions que ça. Moi étant lycéenne à ce moment-là, je ne pouvais pas le suivre. Notre amour a commencé comme ça. Nous nous voyons toutes les 5 semaines et j’allais passer mes vacances scolaires là-bas, à ses côtés. En 2011, il rentre en Picardie et c’est moi qui prends la poudre d’escampette pour rejoindre le Nord de la France, Lille, suivi de la Belgique pendant quatre ans. Notre amour est un long voyage individuel.

Marion&Olivier-5145-web

© Christophe Tanière

La demande en mariage :

La demande en mariage a eu lieu dans l’une de mes villes préférées : Bruges.
Etant de retour en France pour faire mon stage de dernière année, nous décidons de partir en week-end. Je voulait visiter Lille tout le week-end et Olivier voulait absolument aller à Bruges, nous nous sommes mis d’accord pour faire Lille le samedi et Bruges le dimanche. Olivier étant un passionné de vélo, il me dit qu’il veut aller voir un cyclocross à Bruges. Bruges est la petite Venise du Nord et une ville si romantique… Je ne peux pas dire non.
Le dimanche, nous arrivons sur les coups de midi. Je veux prendre des photos de la ville, je m’arrête toutes les 5 minutes pour photographier. Olivier me demande de me dépêcher pour manger et voir le Cyclocross, il est assez nerveux et cherche le parc du Minne Watter, mais en nous ne faisant pas passer dans la ville. Je me mets à chercher la destination avec lui. J’en ai marre de contourner la ville et de pas pouvoir faire de belles photos. Je décide de nous faire rentrer dans la ville. Par miracle, on trouve le parc. Ouf.
On est sur le lac de l’amour, alors je m’empresse de faire des photos avant de nous rendre au cyclocross. Il m’embrasse et me demande où nous sommes. Le lac de l’amour, bien évidement quelle question.
Il me demande de m’asseoir sur un banc. On parle de notre amour brièvement. Et là, il me demande de l’épouser.
QUOI, COMME CA. SANS BAGUE.
Ne réfléchissant pas, je lui dis que c’est une blague. Il me dit : « NON, regarde dans le sac ». Je m’empresse de l’ouvrir et de regarder à l’intérieur. Je ne trouve rien de bien intéressant, avant de tomber sur un chiffon remplit de cambouis enveloppant quelque chose de carré et dur.
Je le sors, enlève le chiffon. Quoi ? C’est bien vrai. Il a la bague.
Je l’ouvre, émue, voyant ce joli solitaire briller de mille feux qui n’attend qu’une chose, être à mon annulaire gauche.
Je l’embrasse à plusieurs reprises n’y croyant toujours pas. En fait, il n’y avait pas de cyclocross mais une demande en mariage de prévue, après 7 ans d’amour.

Y-a-t-il eu un enterrement de vie de jeune fille ?

Oui, nous avons eu chacun un EDVF et EDVG.
Pour ma part, mes témoins m’ont fait la surprise, avec quelques autres amies, de m’emmener dans un restaurant cosy. Puis l’après-midi nous nous sommes relaxées entre filles, dans un institut de soins & massages. Il y a eu également une journée Disney.

Marion&Olivier-_9520-web

© Christophe Tanière

Et le choix de la robe ?

Depuis des années, je sais quelle robe je vais porter le jour J. Ma maman, voulait que j’essaie quand même plusieurs robes. Nous avons fait trois boutiques. Deux robes me plaisaient bien, mais sans être LE coup de cœur. En Novembre 2015, je rencontre Claire Joly lors d’un salon qu’elle organisait avec deux autres prestataires. Une créatrice de robe de mariée près de chez moi ! Génial ! Dès que j’ai mis les pieds dans sa boutique-atelier, ça a été immédiatement le coup de cœur pour les créations de Claire. A ce moment, j’ai dit à ma maman et ma sœur (témoin), que Claire allait me faire ma robe. Avant même de rencontrer Claire, j’avais dessiné la robe que je voulais. Une fois dans son showroom, tout a été simple : je savais que je voulais un tissu simple, blanc avec une belle dentelle raffinée et élégante et surtout une robe unique faite sur mesure pour moi ! La création de la robe s’est faite en plusieurs étapes sur plusieurs rendez-vous.

Marion&Olivier-9500-web

© Christophe Tanière

Les préparatifs de mariage :

Nos préparatifs se sont déroulés sur onze mois avec plusieurs pauses, car préparer son mariage et rédiger son mémoire de fin d’étude, ça demande du temps !
Nous avons pris la décision de tout faire de nous-même, pas de wedding planner !
La première étape fut de trouver une salle de réception. Avec Olivier, on avait passé quelques heures sur internet, à chercher le lieu qui nous ressemble. Ni une ni deux, on a eu le coup de cœur pour Le Moulin des Écrevisses. Avec mon stage de fin d’année et mon mémoire à présenter, on voulait un mariage pas casse-tête. Alors on a choisi notre coup de cœur Le moulin des écrevisses pour son cadre, sa grande salle et leur prestation culinaire, ainsi que toutes les autres prestations qui nous proposés (DJ, services…).
Après, tous nos prestataires ou la plupart, ont été rencontrés au salon de mariage : M- mariage à contretemps, qu’avait organisé Claire. Il y avait des prestataires comme des Fleuristes, maquilleuses, vidéastes, photographe.
Je me suis ensuite attelé à faire les éléments de décoration : des pompons en tulles blanc et gris pour l’église et la salle de réception. Pour les cadeaux des invités, nous avons choisi des bracelets pour les dames et des nœuds papillon – broches pour les messieurs, confectionnés par mes petites mains. Faire le plan de table main et les numéros des tables.

Marion&Olivier-5197-web

© Christophe Tanière

La journée de mariage et lendemain :

Notre mariage s’est déroulé dans le bourg où nous vivons. Nous avons choisi ce lieu, pour son église et sa mairie. Nous avons eu un « grand » mariage, comptant environ 100 personnes à la mairie et 550 personnes au vin d’honneur.
Notre journée a commencé à la maison à 9h, heure à laquelle sont arrivés le photographe, notre vidéaste et la coiffeuse. La maquilleuse est arrivée une heure plus tard. En ce jour sacré, je suis plutôt stressée, une vraie pile électrique, je ne tiens pas en place ! A 11h30, j’ai rejoint mon futur mari chez ses grands-parents, où nous devons faire nos photos de mariés dans leur joli parc. Ensuite, nous somme rentré à la maison grignoter rapidement avant de repartir.
A 14h, nous retournons chez ses grands-parents. Nos familles proches nous y attendaient pour partir à la mairie à pied (c’est à 300m). C’est l’adjoint au maire de la commune qui nous marie. C’était « sentimental » pour mon mari, qui l’avait eu en tant que professeur d’histoire-géo au collège. L’adjoint nous a mariés dans une vague d’émotions.
A 15h, la cérémonie religieuse débute. Tous nos convives, ami(e)s, familles nous attendent dans cette belle église. La cérémonie se déroule dans l’amour avec un prête très joyeux. Voici venu notre sortie d’église, Wahou tout le monde qui nous attend dehors ! Les licenciés du club de vélo d’Olivier sont venus avec chacun une roue de vélo qu’ils tendent en l’air de manière à faire une haie d’honneur à la sortie de l’église. Nous prenons le temps de faire un bisou de remerciement à tout ce monde qui s’est déplacé pour nous. Cela dure 1h45. Oui, oui, j’ai bien dit 1h45 ! Il ne fallait pas louper la mariée. S’en est suivi le vin d’honneur, à la salle des fêtes de notre bourg. A 19h, il est temps de prendre la poudre d’escampette pour manger un bout ! Un convoi est fait pour parcourir les 30km nous séparant du Moulin. Arrivés sur notre lieu de réception, je fais le lancé de bouquet avec les rubans, c’est ma sœur cadette qui se retrouve avec le bouquet. Une fois rentrés dans la salle c’est la fête, nous sommes à peu près 140 (famille proche et amis). Le lendemain, nous sommes encore 80. Le repas se déroule dans le village de mes parents. Nous passons un bon moment avec nos familles. Nous prenons le temps de discuter, de rigoler, de se remémorer des souvenirs de la veille ou de notre enfance. Nous avons choisi de prendre trois lieux différents pour ces deux jours.

Marion&Olivier-5140-web

© Christophe Tanière

Une anecdote, un moment inoubliable ?

Pour parler d’anecdote. Nous ne savions pas comment notre bénédiction à l’église allait se passer. Nous n’en avions jamais réellement discuté de cela avec notre prête, malgré les nombreux rendez-vous que l’on a eu avec lui ! (nous avons discuté de beaucoup de choses très intéressantes par ailleurs). Aussi, notre CD comprenant les musiques d’entrée et de sortie ne passait pas sur la chaîne de l’église. Heureusement nous avions pris les devants en demandant à ma sœur de mettre les musiques sur son téléphone, qu’elle a ensuite brancher sur les enceintes de l’église.

Il y aura eu plusieurs moments inoubliables ce jour-là. Je vais vous en partager trois :
• Ma maman qui m’appelle à 8h00. J’entends sa petite voix au téléphone. Ça sent le roussi. Elle me dit : « j’ai pas dormi de la nuit, je suis malade. J’ai vomi deux fois ». QUOI ??? NON PAS ÇA AUJOURD’HUI ! À 9h, elle arrive chez moi. Ah oui, effectivement elle a une sale tête… Bon, tout est rentré dans l’ordre avec quelques médicalement.
• Voir mon futur mari dans son costume. Il était tellement beau et rayonnant.
• Celui qui m’a mis larme à l’œil : mon papa qui me prend dans ses bras juste après la bénédiction, avant de sortir de l’église. Il me dit : « tu es belle ma fille, je t’aime ». Il ne me lâche plus et pleure.

Le budget total et le nombre d’invités :

L’église a la capacité d’accueillir 430 personnes assises. Elle était pleine à craquer. Les bancs étaient complets et des invités étaient debout. Pour dire un chiffre : 550 personnes au vin d’honneur.
À notre réception nous étions 140 invités. Je ne peux pas vous dire le montant exact de notre budget. Nos parents ont participé à notre union.

Marion&Olivier-4857-web

© Christophe Tanière

Un voyage de noces ?

Nous voulions partir en 2017, mais un autre événement s’est mis en route.
Notre bébé a fait son nid très vite après notre mariage. Il est prévu pour le 2 août 2017. Nous verrons donc plus tard pour notre voyage de noce.

Un conseil pour les futurs mariés ?

Conseils aux futurs mariés, faites ce que vous avez envie ! Renseignez-vous, demandez conseil, mais au final c’est votre mariage, ne vous laissez pas dicter vos choix ! Faites le mariage qui vous correspond /ressemble le plus.
Inspirez-vous des blogs, de Pinterest, des couples qui viennent de se marier. Si votre budget vous le permet prenez un bon photographe. Je ne dis pas celui de votre ville mais celui qui vous correspond, et un vidéaste.
Les invités aiment les cadeaux qui restent dans le temps.

Marion&Olivier-4981-web

© Christophe Tanière

Liste des prestataires :

Faire-part :Tomiris Web

Lieu de réception : Le Moulin des Écrevisses

Robe : Claire Joly Creation

Fleuriste : Il était une fleur – Crevecoeur le Grand

Maquillage : Blush your Life

Coiffure : Enzo – Amiens

Costume du marié : Maison Scavini

Nœud papillon : Le Colonel Moutarde

Chaussures de la mariée : Heyraud

Chaussures du marié : Prince Jorge

Vidéaste: Filmaker

Photographe: Christophe Tanière

Alliances : l’Etabli – Amiens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s